Ce carrousel est un exemple de quelques photos. Plus de 400 autres clichés vous attendent dans la rubrique “galerie de photos” ci-dessous. 

Dernières nouvelles

Samedi 24 février à 14H30, conférence organisée par le Cercle Généalogique Vendéen.

A l’ordre du jour:

  • Bref historique de la photographie.
  • Méthodes de tirage sur papier.
  • Ce que l’on peut trouver dans les greniers.
  • Ce qu’il faut faire et ne pas faire.
  • Ma découverte.
  • La rénovation.
  • Présentation du site.
  • Intérêt généalogique et artistique, par la projection de clichés de mon grand-père.

Ouverte à tous, mais sur réservation au 02.51.47.99.30 ou par mail à CGV85

Affiche complète           Interview sur RCF   

Annonce Journal du Pays Yonnais 15/02/18

Article paru dans Ouest-France le 5 février 2018 :

Le 25 janvier 2018, les  photos ont été présentées au Club des Retraités de Saint-Martin.

Les adhérents ont pu reconnaître leurs aïeux.

Merci de l’accueil qu’ils nous ont réservé.

Lisez l’article du “Journal du Pays Yonnais”:

L’article complet  ICI

Le 18/11 a eu lieu, à la Mairie de Saint-Martin, une réunion sympathique avec des représentantes de la municipalité et les membres d’un comité de passionnés d’histoire, pour présenter le site.

Un moment d’échanges agréable.

Photos

Auguste Gauducheau

Auguste Gauducheau est né le 24 novembre 1890 au village de La Couaire, à Saint-Martin-des-Noyers (Vendée) dans une famille de tisserands.

Très jeune, il se passionne pour les techniques nouvelles en ce début de XXème siècle: électricité, automobile, photographie…
Son père décède alors qu’il n’a que 12 ans. De ce fait, il travaille dans l’entreprise familiale et devient le “patron” à 16 ans, situation attestée par le recensement de 1906.

Il vend les produits de son tissage en faisant des “tournées” dans les villages de Saint-Martin des Noyers et des environs : Sainte-Cécile, Saint-Hilaire le Vouhis, Fougeré…

la suite ici…

 

Trésors oubliés

Je m’appelle Jean-René Nicoleau. Ma mère, Irène, est la fille d’Auguste Gauducheau.

Lorsqu’adolescent je me suis intéressé à la photographie en prenant et en développant des clichés argentiques, ma mère disait que c’était l’hérédité qui jouait.

En effet, elle me racontait que son père, qu’elle n’a pas connu puisqu’elle n’avait que 2 ans à son décès, était un photographe amateur renommé.

Elle disait qu’il allait de village en village pour immortaliser ses contemporains.

Mais qu’étaient devenues ses œuvres ? Mystère …

la suite ici…

 

Contactez-moi

ville
Le site et les documents qu'il contient sont déposés et protégés par Copyright pour la France et 175 pays. © photoguste.com 2017